SUBVENTION GOUVERNEMENTALE

Le gouvernement provincial investit 87 200 $ dans la conservation et la protection du patrimoine religieux de Saint-Eustache

Le 23 août dernier, le député de Deux-Montagnes, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette, est venu annoncer une aide financière de 87 200 $ à la fabrique de la paroisse Saint-Eustache. Ce montant servira à restaurer la fenestration de l’église de Saint-Eustache, un immeuble patrimonial classé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

« Je suis heureux d’annoncer cet investissement pour l’église de Saint-Eustache », a dit M.Charette.    « Cela confirme l’importance que notre gouvernement accorde à la conservation de notre patrimoine religieux. Ce lieu est un témoin notoire de l’histoire de notre communauté et il est essentiel de le préserver. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française, avait également ajouté en communiqué de presse :« Le gouvernement provincial a résolu d’agir pour le patrimoine, parce qu’il est un trésor inestimable. Les immeubles et les biens patrimoniaux à caractère religieux sont les témoins d’un vaste pan de notre histoire et une source de fierté au sein des communautés. Cette aide financière constitue un geste concret qui confirme la valeur que nous leur accordons et l’intérêt que nous portons à leur préservation. »

Monique Laboursodière, coordonnatrice de la paroisse de Saint-Eustache, et Monique Paquette, présidente de la Fondation église historique de Saint-Eustache ont chaleureusement remercié le député et ministre Charette et souligné que ce montant s’ajoute à l’aide financière reçue l’an dernier pour la restauration des grandes fenêtres de la nef de l’église.

Elles ont également confirmé au député ministre que la restauration de l’église de Saint-Eustache est importante non seulement pour continuer d’offrir les services religieux aux paroissiens, mais aussi pour permettre aux citoyens de la visiter et d’y vivre toutes sortes de belles expériences. « On veut un bâtiment ouvert et vivant parce que notre église a un passé historique, un présent important et aussi un avenir prometteur. »